un bilan de compétences ? Ça m’apportera quoi ?

Quand je parle de bilan de compétences autour de moi, j’entends des phrases comme « j’en ai déjà fait un, ça m’a rien apporté », « c’est trop tard pour moi », « pourquoi ? pour se reconvertir ?! », « ça ne me concerne pas ! », etc.Et là, je me dis qu’il y a bilan de compétences et bilan de compétences. Pour ceux qui en ont fait un et qui ont été déçus, je demande auprès de qui ce bilan a été fait. Bon, je ne partagerai pas la réponse, après tout chacun fait de son mieux. Ce que je peux vous dire, c’est que ces Bilans n’ont pas été faits avec un Coach.C’est peut-être là que tout change, que la magie opère…Je ne sais pas si tous les coachs sont formés au bilan de compétences, je ne sais pas si tous les coachs proposent la même chose, alors je ne parlerai que de ma façon de voir les choses.

Un bilan de compétences, pour moi c’est quoi ?

La liste de vos compétences techniques, de vos formations, d’une manière plus générale, tout ce que vous avez appris dans votre carrière ? La plupart du temps vous le savez déjà. Alors oui, ensemble nous allons regarder tout ça car cela vous permettra de voir tout le chemin parcouru, toutes ces notions et techniques que vous pratiquez tous les jours sans y penser. Pour aller plus loin, nous irons aussi identifier vos « soft skills », vos aptitudes naturelles et, osons le dire, vos talents.

« Je n’ai aucun talent ! »

Et bien si, on a tous des talents ! Vos talents c’est ce que vous faites sans effort, ce qui est naturel pour vous, tellement naturel que ça vous paraît « normal », que vous n’y prêtez pas attention. C’est ce qui vous semble facile alors que pour d’autres ça demande un effort, voire ça semble impossible. On a tendance à penser que talent veut dire talent artistique. Cela ne se limite pas à savoir dessiner, peindre ou faire du scrapbooking. Ça peut être cuisiner, écrire, faire de belles photos. Ça peut être aussi avoir des capacités comme repérer ces petits détails que les autres ne voient pas, savoir détendre l’atmosphère, faire rire, savoir expliquer les choses simplement, avoir un contact facile avec les enfants, etc. Et puis c’est aussi dans le savoir-être : bienveillant, attentif, méticuleux, disponible, patient, enjoué, positif, constructif, déterminé, passionné, raisonnable, calme dans toutes les situations, autant d’adjectifs qui ne sont pas accessibles à tous.

Et quoi d’autre ?

Un bilan de compétences va vous permettre de mieux vous connaître, vous connectez à qui vous êtes, là tout au fond de vous. Vous savez, cette personne que vous êtes quand vous avez retiré tous les costumes que vous avez bien voulu porter. Pour de bonnes raisons souvent : par exemple être accepté, apprécié, aimé. C’est pas rien !
Mieux se connaître, se reconnecter à soi, cela passe aussi par nos valeurs. Quel est le socle sur lequel je me suis construit-e ? Quelles sont les valeurs que je porte et que je souhaite voir respecter ? Notamment dans mon job ? qu’est-ce que j’accepte / n’accepte pas ? Autant de questions que vous pouvez vous poser pour les identifier.

« Je sais qui je suis ! »

La plupart d’entre nous a déjà eu l’occasion de se présenter. Très souvent cela passe par nos différents rôles (enfant, parent, ami-e, époux-se, collègue, chef, enseignant, etc.), par notre métier ou par nos activités en général. Savoir ce qui nous motive réellement, ce qui nous porte, accéder à notre identité va nous permettre de nous relier à nos vrais besoins, à nos vraies envies et donc de faire les choix qui nous correspondent. Alors, nous nous approchons des activités qui nous conviennent. De là à en faire son métier, c’est une autre histoire…

L’aventure commence

C’est le moment de partir explorer les différentes options qui existent, en mode brainstorming, c’est- à-dire sans limite, sans savoir si c’est « raisonnable », « faisable », « pas trop tard ». Oser rêver, imaginer, visualiser, se projeter. Sans risque à ce stade, alors pourquoi se priver ?
Et puis bien sûr, le temps viendra où il s’agira de confronter ce rêve à une réalité. Quels sont les moyens dont je dispose, les difficultés que je pourrais rencontrer, quels efforts suis-je prêt-e à faire, quel projet je peux imaginer qui combine mon rêve et ce qui est possible aujourd’hui ?

Le point de départ c’est Vous

Ce qui est intéressant dans cette démarche, c’est que le point de départ c’est Vous. Si on s’en tient à un listing des métiers qui cartonnent aujourd’hui et dans lesquels vous ne vous reconnaissez pas, on fait quoi ? Par contre, si on part de ce que vous aimez, de ce dont vous avez besoin, ce qui vous met des étincelles dans les yeux, il y a davantage de chances pour que vous trouviez le boulot qui sera fait pour vous. Vous allez regarder les propositions de jobs autrement, avec une ouverture d’esprit différente.

« Je n’ai pas prévu de reconversion professionnelle »

En tant que Coach, je n’ai pas d’a priori sur la destination finale du projet que vous choisirez. Le bilan de compétences n’a pas pour finalité d’amener systématiquement à une reconversion. C’est vous qui choisissez. Si vous avez déjà une idée de projet, cela vous permettra de confirmer que c’est le bon choix ou d’affiner votre projet, en tout cas de savoir pourquoi vous opérez ce changement. Si vous n’avez pas d’idée, que vous ressentez un mal-être ou un manquement, ou encore que vous avez envie de changement, nous allons explorer ensemble, en toute sécurité, ce qui fait sens pour vous. Alors reconversion ou pas, ce sera à vous de le dire, en toute liberté.

Un nom qui convient ?

Finalement le bilan de compétences porte mal son nom, je trouve.
Le mot « bilan » sonne comme un bilan financier, où on va faire le point sur l’actif et le passif, à la mode française qui consiste à regarder surtout ce qui ne va pas. (je tiens là à préciser que je n’ai rien contre les bilans financiers qui ont leur utilité, c’est juste que le parcours que je propose sera jalonné d’exercices plus ludiques).
Le mot « compétences » me fait penser à « cap / pas cap » : c’est vrai quoi, t’as les compétences ou tu es incompétent ? Aïe, présenté comme ça, ça donne pas envie ! Comme à l’école (et heureusement des efforts ont été faits) où on passe son temps à mettre des « peut mieux faire » culpabilisateurs, à pointer ce qui manque plutôt que ce qui est présent.
Dans mon idée, je verrai plutôt comme un cadeau que l’on se fait en partant à la découverte de son potentiel, à une meilleure connaissance de soi pour ensuite construire son avenir, en tenant compte de ses motivations, pour révéler une version exponentielle de soi : aller à la recherche du trésor qui est en nous et qui ne demande qu’à éclater au grand jour. Et vous quel nom donneriez-vous ?

En bref

Les 3 choses à retenir :

  • le bilan de compétences fait par un Coach (en tout cas moi), ce n’est pas qu’un bilan de compétences, c’est bien plus que ça !
  • le point de départ, qui restera le point central, c’est Vous
  • ce parcours vous sera utile quelle que soit votre situation aujourd’hui

Alors, prêt pour l’aventure ?
Pour en savoir plus, vous pouvez aller sur la page « bilan de compétences »  ou directement me contacter pour en discuter librement, sans engagement

Claire Garanger
L’Humain au cœur de l’action